30 décembre 2006

Saddam Hussein est mort.

WASHINGTON (Reuters) - La mort par pendaison de Saddam Hussein a été confirmée samedi par un responsable américain.

"Oui, il a été exécuté", a déclaré ce responsable s'exprimant à Washington sous le couvert de l'anonymat.

Aucun commentaire n'a été obtenu dans l'immédiat auprès de la Maison blanche.

Le président George Bush, qui avait qualifié la condamnation à mort de Saddam Hussein de triomphe pour la démocratie, passe les fêtes de fin d'année dans son ranch de Crawford, au Texas.

Le sénateur républicain Mitch McConnell a déclaré lui que le monde était enfin "débarrassé d'un dictateur brutal".

"Saddam Hussein, jugé coupable devant le monde à l'issue d'un procès libre et équitable, a enfin été confronté à la justice", écrit-il dans un communiqué.

"Le peuple libre d'Irak doit à présent aller de l'avant pour construire une nation unifiée et laisser derrière lui les divisions religieuses", poursuit l'élu du Kentucky.

----------------------------------------------------------------------

- en Irak : la nouvelle de l'exécution de Saddam Hussein a été accueillie samedi par une multitude de tirs de joie à Najaf, ville sainte chiite du sud de l'Irak. A Bagdad, quelques rafales ont résonné brièvement, également en direction des quartiers majoritairement chiite, mais la situation semblait normale à l'aube dans la ville, alors que les muezzins appelaient à la prière.

- aux Etats-Unis : George W. Bush a souligné que l'exécution marquait la "fin d'une année difficile pour le peuple irakien et pour les soldats" (américains). Mais, a-t-il prévenu depuis son ranch du Texas, cette mort ne mettra pas fin aux violences en Irak.

- en France : Paris, tout en rappelant son opposition à la peine de mort, a "pris acte de l'exécution" et "appelé tous les Irakiens à regarder vers l'avenir et à travailler à la réconciliation et à l'unité nationale".

- au Royaume-Uni : Saddam Hussein "a payé", a déclaré la ministre britannique des Affaires étrangères, Margaret Beckett, tout en rappelant que "le gouvernement britannique ne soutient pas le recours à la peine de mort en Irak ni nulle part ailleurs".

- en Australie : ce pays, fervent allié de la politique américaine en Irak, a indiqué samedi qu'il "respectait" la décision des autorités irakiennes d'exécuter par pendaison l'ex-président irakien Saddam Hussein malgré son opposition de principe à la peine capitale. "Quelle que soit la position des gens sur la peine de mort, et le gouvernement connaît celle du gouvernement australien en la matière, nous devons également respecter le droit des Etats souverains à prononcer des jugements concernant des crimes commis contre leur peuple dans leurs juridictions", a indiqué le ministre australien des Affaires étrangères Alexander Downer.

- le Japon a pris acte de l'exécution de Saddam Hussein. "Il s'agit d'une décision prise par le nouveau gouvernement de l'Irak conformément à l'état de droit. Nous la respectons", a déclaré un porte-parole du ministère japonais des Affaires étrangères.

- en Malaisie : l'exécution de Saddam Hussein risque d'entraîner un regain des violences en Irak, où le gouvernement doit rapidement restaurer la confiance, a estimé le pays qui assure la présidence de l'Organisation de la conférence islamique (OCI).

- réactions d'ONG : "Saddam Hussein était responsable de terribles et nombreuses violations des droits de l'homme, mais ces actes, aussi brutaux soient-ils, ne peuvent justifier son exécution, une punition cruelle et inhumaine", a déclaré un responsable de Human Rights Watch, Richard Dicker. Il a qualifié le procès de "profondément irrégulier".

26 décembre 2006

Islamic business? Who cares business is business!

Money, Money, Money!

L'expansion exponentielle de l'Islam ces dernières années dans le monde entier semble voir donné de nouvelles idées et ouvert de nouveaux marchés à nos banques. Mais comment une banque et une religion peuvent s'aider mutuellement? C'est ça qui est plutôt rigolo chers amis! Depuis le 11-Septembre des banques et institutions financières européennes/américaines ont courtisés des pontes de l'islam, en leur proposant généreusement des salaires à six chiffres pour qu'ils produisent des fatwas légitimant certains produits comme étant conformes à la charia/loi islamique. Ces efforts portent leurs fruits. En 2006, la Deutsche Bank a ouvert un fonds dédié au business islamique, basé à Londres. En juin 2006, la Lloyds a annoncé qu'elle allait offrir des services financiers islamiques dans toutes ses agences britanniques! Désormais, les deux millions de musulmans de Grande-Bretagne auront accès à des comptes et à des prêts compatibles avec la loi islamique ??? Ça veux dire quoi ça, ça veux dire que les cartes de crédits sont Halal, que les prêts sont dépourvus de porcs...non mais soyons sérieux ça veux dire quoi?

Enfin, continuons...l'attention générale reste focalisée sur le match entre l'Occident et l'Orient mais les acteurs de la finance mondiale, eux, tissent de profitables alliances. La finance islamique est aujourd'hui le secteur le plus efficace et le plus dynamique de la sphère monétaire! Le meilleur de tout est que n'importe quel produit financier peut être "transformé"/chariaisé en un outil compatible avec la charia : microfinance, prêt au logement, exploitation de gisements de pétrole et de gaz, construction de ponts, et même sponsoring d'événements sportifs! Imaginer une seconde un match de catch féminin dans la boue sponsoriser par des épargnants d'Arabie Saoudite. Revenons à nos moutons, égorgés comme il faut les moutons soit dit en passant. La finance islamique est innovante, souple et potentiellement ultrarentable. Avec entre 500 et 700 milliards de dollars d'actifs gérès dans plus de soixante-dix pays, elle est amenée à croître de façon exponentielle. Avec plus d'un milliard de musulmans comme cible/clients potentiels, les analystes prévoient que ce type de finance pèsera d'ici à 2008 jusqu'a 1 000 milliards de dollars, soit 4% de l'économie mondiale. Et contrairement à ce que beaucoup pensent, ce sont les banques occidentales qui sont le moteur de cette croissance.

Enfin, voilà, allez have a good day et Enjoy :)

24 décembre 2006

Hang On Little Tomato!

Post dédié à une amie qui est dans une phase de blues. Morceaux à écouter dans l'ordre!
Hang On Little Tomato! - Pink Martini

Ain't no mointain - The Motown

Enfin, voilà, allez have a good day et Enjoy :)

22 décembre 2006

Père noël, métier à risque?

Je suis, comme pas mal d'entre vous le savent, en pédiatrie en ce moment. Et la pédiatrie en cette période de noël c'est bien sûr le retour de la star internationale, interplanétaire voire intersidérale qu'est le PERE NOEL! Il est d'ailleurs déjà passé dans notre service! Si si je vous assure, on a eu droit à une belle photo avec papa noel :) chouette non?

Donc le père noël est partout, et pense à nous mais moi je me pose une question, qui s'occupe de lui? C'est vrai ça, c'est éreintant comme job Papa Noyel, non? Il a habituellement droit à un verre de lait et des chocolats/pains d'épices au pied de la cheminée pour se ressourcer. Mais cette année aura-t-il droit à "5 fruits et légumes quotidiens" qui assureraient son bien être et une alimentation saine comme nous le serinent à longueur de journée les divers représentants des lobby hygiénistes. Je fais quoi moi? Pain d'épice ou céleri? Je pense à son cholestérol ou à ce qu'il aime? Et mon pain d'épice, il n'est pas trop sucré pour un monsieur comme lui qui doit probablement souffrir d'un diabète?

Et je fais quoi de la cheminée? On la bouche et on lui ouvre la porte plutôt? J'ai pas envie de me prendre un procès pour "exposition à des facteurs de risques dans le cadre de l'exercice de son métier". Ben oui, forcément, à force de passer par des cheminées pleines de suies et de particules en tout genre, le bon monsieur tout rouge va finir par nous développer une BPCO, un emphysème, une silicose voir une asbestose!

Je suis bien embêté au final avec tous les facteurs de risques cardiovasculaire que ce bonhomme présente si je ne lutte pas contre ce serait limite de la non assistance à personne en danger. Et je ne parle même pas des éventuelles dysfonctions érectiles qui pourraient m'attirer les foudres de mère noël.

Puis tiens, il vient du pôle nord le bonhomme, il va faire comment avec le réchauffement de la planète et l'effet de serre? Il va bientôt être embêter pour poser son traîneau correctement!

Et pour survoler New York il va faire comment? Il va probablement être abattu immédiatement sans sommation, imaginer un barbu volant dans le ciel de New York :o espérons juste que son GPS avec "en prime la position des radars" ne va pas tomber en panne! Et s'ils le capturent ils vont le considérer comme prisonnier de la lutte contre le terrorisme et le torturer hors de toute juridiction pour lui extorquer le listing de ses clients, mais lui se basant sur la loi informatique et liberté ne divulguera rien de tout ça bien sur!

Puis les syndicats, on y pense jamais assez aux syndicats, ils vont à tous les coups lui tomber dessus. Mais bien évidemment, il fait travailler des personnes "verticalement défavorisées" jusqu'a des heures indues y compris la nuit et le dimanche! Haro sur ce patron voyou! Bouhhhhh bouhhhhhh!

Et le fisc dans tout ça? Que dis-je! LES fisc! Ses charges patronales, ils les payent le bonhomme? Et les droits de douane? Et ses revenus, la Finlande dit n'avoir aucune trace de ses revenus depuis 1978, il se serait domicilié dans les îles caïmans!

En milieu scolaire, il se passe quoi selon vous en milieu scolaire? Le Père noël n’a plus le droit d’entrer! Mais bien sur que si, sa grande barbe vous ne voyez pas que c'est un signe ostentatoire???

Des sources anonymes me laissent croire que BB aurait l'intention de lui coller un procès aussi pour mauvais traitement, non mais un renne avec un nez rouge! Ridicule! Ce qui implique un traumatisme psychologique majeur pour la pauvre bête!

Nicolas Hulot devrait le rencontrer la semaine prochaine pour discuter de l'alimentation de ces mêmes rennes, qui pour l'instant par leurs émissions gazeuses participent activement au réchauffement de la planète
....
Oufff, au fait c'est nul comme job père noel! Et moi qui y pensais pour plus tard, je vais me cantonner au rôle du "gentil docteur barbu" finalement (comme je me le suis entendu dire il y a quelques jours)

Enfin, voilà, allez have a good day et Enjoy :)

19 décembre 2006

Haro sur Ahmadinejab!

Apocalypse Please

L'effet secondaire le plus marrant et le plus inattendu de l'intervention hasardeuse de Etats Unis en Iraq semble être une bien étrange alliance entre les pays sunnites et Israël afin de faire face à l'influence iranienne, grandissante, sur le moyen orient. J'en veux pour exemple le plus frappant ce qui viens de se passer au check point qui sépare Gaza de l'Egypte. Le bon Haniyyeh s'y est retrouvé bloqué lui et ses 35 millions de USD en CASH. Cet argent ayant été collecté en Iran il était non voulu sur le territoire palestinien, donc on se retrouve avec d'un côté des israéliens qui empêchent Haniyyeh de revenir dans son pays (ou ce qui en fait office) et quand il réussit à rentrer ce sont les FSI du père Mahmoud qui lui tombent dessus à coups de Kalachnikov. Pour faire face à l'influence grandissante de l'Iran on assiste donc à une alliance contre nature entre les pays sunnites et Israël, en se basant sur l'adage disant que "l'ennemi de mon ennemi est mon ami". L'influence iranienne ayant pris le dessus de façon significative en Iraq et aussi, malheureusement, au Liban, les pays sunnites (aussi bien l'Egypte, la Jordanie que l'Arabie Saoudite) sont terrorisés à'idée que cet ogre aussi riche qu'insatiable, puisse étendre son influence sur le reste des pays arabes. Et je ne peux que me joindre à cette drôle d'alliance. L'Iran est un danger ENORME pour l'avenir de notre région. Ahmadinejab s'est déjà illustré à plusieurs reprises par des propos tout bonnement gerbatoires et des idées "avant gardistes" quelques exemples:
- il a tenté il y a quelques mois d'imposer le port, sur les vêtements, de signes identifiant votre religion. Alors on avait les ETOILES bleues pour les chrétiens, les coptes avaient une couleur bien a eux aussi, et enfin UNE ETOILE JAUNE pour les juifs...pas mal...et innovant aussi...
- il a joyeusement déclaré il y a quelque semaine que c'est de Beyrouth que les vaillants combattants chiites vont défaire les USA et Israël...2 semaines plus tard on a le Hezb qui défile au Liban pour mettre dehors Sinoura accusé par Nasrallah d'être un pion des Etats Unis et de collaborer avec Israël. Mais BIEN SUR les manifestation du Hezb sont mues par des intérêt bien Libano-libanais...mais oui...on y crois, sans ciller.
- il cherche à obtenir la bombe nucléaire, de façon active, depuis de nombreuses années...un type comme ça avec la bombe, un skinhead nazillon messianique...il serait susceptible de l'utilisée cet imbécile et de vitrifier par extension l'ensemble du Moyen-orient!

Les exemples de la bêtises, de l'extrémisme, de l'horreur des idées véhiculées par ce régime sont nombreux pour que je n'ai pas à me lancer dans une énumération macabre. Mais il est marrant de constater que pour le contrer ou tenter de le faire on se retrouve avec une alliance allant contre toute logique.

Enfin, voilà, allez have a good day et Enjoy :)

16 décembre 2006

Liban, état des lieux:

A écouter en lisant le post
Enter the Circus

Le pire est-il à craindre au Liban? Il est légitime de se poser la question TOUS les jours en ce moment. La situation y est extraordinairement tendue, car à la fracture traditionnelle des Libanais avec d'un côté les libanais tournés vers l'occident, ouvert vers l'extérieur, les descendants des phéniciens (grands navigateurs, inventeurs de l'alphabet, pères de Carthage) et de l'autre les libanais qui privilégient le monde arabe, l'Orient, l'Arabité, l'appartenance à la nation arabe et qui sont "favorables" à la Syrie (comme représentante de la nation arabe). Donc je disais à cette fracture, une deuxième fracture, plus actuelle s'ajoute, c'est celle qui oppose les sunnites et les chiites. Fracture encore plus dangereuse avec l'émergence d'un Iran débarrassé de son ennemi héréditaire grâce à la bêtise du benêt en chef qui fait fonction de locataire à la maison banche, l'Iran qui se trouve face à un renouveau qui s'appui sur le chiisme international/politique représenté au Liban par le Hezb et qui vient d'obtenir une victoire militaire sur le terrain cet été face à Israël. Ce schisme est encore aggravé par la politique de la Syrie (qui en joue) et qui entend conserver le Liban dans sa sphère d'intérêt politique et surtout économique.

L'acteur principal : Le Hezb, représentant des chiites libanais qui ont toujours été les parents pauvre de la démocratie libanaise, toujours sous-représentés, a pour but d'obtenir une place politique plus importante au sein du système confessionnel libanais. Les manifestations actuelles visent à donner aux Chiites un droit de veto sur les décisions du gouvernement libanais. Ce qui est à la fois extraordinaire, exorbitant et INADMISSIBLE en démocratie. Et plus particulièrement au Liban qui est un pays qui souffre d'un équilibre politique des plus instable de façon chronique. Un droit de veto signifie qu'une minorité contrôlera alors les 2/3 des institutions nationales, le gouvernement ayant les mains liées (veto veto veto) et le parlement étant dans les mains de Amal. Il ne restera que le pantin de Lahoud qui fait fonction de président de la république depuis quelques années de la façon la plus pathétique qui soit. Et ça c'est tout bonnement allez contre TOUTES LES TRADITIONS POLITIQUES qui ont faites le Liban depuis des années! La répartitions des pouvoir 1/3 1/3 1/3 est tout bonnement PRIMORDIALE à notre survie commune!

Bruits de bottes? Des Hommes en armes font leur apparition sur le terrain, de tous les côtés. Les sunnites (comme je l'avais déjà dis, les sunnites ont toujours eu comme bras armé l'OLP, depuis plus de milice) semblent former leurs hommes en Égypte, en Arabie saoudite ainsi qu'en Jordanie. De son côté le Hezb se renforce avec des armes provenant de la Syrie ainsi qu'a l'aide d'instructeurs syriens mais aussi d'hommes en armes syriens. Du côté de Aoun, pas de milice aux premiers abords, mais du côté de l'autre paranoïaque délirant de Geagea encore et toujours les terribles FL, connues pour leurs bêtises et leurs cruautés.

Qui aimerait voir la violence triomphée au Liban? Dans un premier temps la Syrie bien sur, qui pourrait reprendre son rôle d'arbitre. Depuis 1976 elle a toujours profitée des conflits armées intérieurs au Liban pour intervenir. Elle a même fini par réussir à être légitimée par la communauté internationale dans son rôle de tutelle pour calmer les libanais. Collusion du régime syrien et du Hezb me semble être une coalition de circonstances et non d'idéaux. Pour la Syrie il s'agit du moyen le plus sur de ne pas reconnaître le Liban dans ses frontières. Liban qui est toujours pour Damas une sorte d'alsace Loraine qui lui a été arrachée par les puissances colonisatrices. Le Liban est un du pour Damas!

Le plus terrible est que l'alliance Iran-Syrie semble quasi naturelle, malgré la disparition de leur ennemi commun et le fait que l'une soit une théocratie et l'autre une dictature régie par un parti laïc (Baath)

Mais il existe un motif d'inquiétude supplémentaire, hormis le rôle obscure de la Syrie et de l'Iran, il y a le baiser empoisonné des Etats-Unis, qui décident de s'immiscer à nouveau dans le jeux libanais. Pour preuve Kondi ayant passé un coup de fil à Sinoura pour le soutenir alors que cet été ces même américains regardaient les libanais sous une pluie de bombes made in USA en souriant et en nous expliquant que la vie d'un israélien c'est plus précieux que la vie d'un libanais.

Tiens en parlant d'Israël. Notre voisin du sud se trouve dans une bien mauvaise passe. Et Israël politiquement déstabilisée signifie alors moment propice pour la Syrie pour intervenir de façon détournée au Liban... Jamais directement bien sur, mais on voit mal Israël se montrer ferme avec Assad, ce qui fait que Damas à les mains libres au Liban. Ce que je dis peut surprendre mais c'est quelque chose de courrant, la Syrie et Israël prennent depuis des années le soin de ne pas s'affronter frontalement. Ces sont en quelque sorte des partenaire/adversaire cohérants avec des logiques d'état dictant leurs actions. Pour preuve j'en veux que les seules explosions dénombrée dans le Golan ces 30 dernières années sont le fait de moutons aventureux.

Un motif d'espoir? Paradoxalement c'est la peur, la peur que la guerre civile recommence. Lors de l'enterrement de Pierre Gemyel, Nasrallah a supplié ses partisans de ne pas manifester ce jour là et Amine Gemayel dans le même temps demandait à ces partisans de ne pas provoquer d'incidents. La guerre civile est toujours très présente dans nos mémoires, et en soit c'est une bonne choses. Grâce à ces souvenirs, nos souvenirs communs, aussi douloureux soit-ils, on a peur, on a TOUS peur et c'est notre seul motif d'espoir.

Alors continuons à avoir peur mes amis, et espérons que cela les rendra moins cons qu'à l'habitude et qu'ils ne transformeront pas notre peur en réalité.

Enfin, voilà, allez have a good day et Enjoy :)

Les Libanais!

Un peuple au cœur de l'Histoire (Vincent Hugeux, Dominique Lagarde)

Où va le Liban? Vers quel abîme ou quel miracle court-il? La parole, pour l'heure, est à la rue. Le 10 décembre, le rassemblement de Tripoli a répliqué au meeting monstre orchestré à Beyrouth par ceux qui, chiites du Hezbollah ou chrétiens aounistes, exigent la reddition du Premier ministre, Fouad Siniora, bête noire d'une Syrie qui n'a jamais renoncé à asservir le pays du Cèdre. Pour mieux cerner, au-delà du tumulte, les enjeux de ce périlleux bras de fer, L'Express retrace ici la saga du peuple libanais, ces cousins d'Orient, et les convulsions d'une mosaïque confessionnelle unique au monde. Des conquérants phéniciens à Hassan Nasrallah, cinq mille ans d'une histoire brûlante.

La suite ici

11 décembre 2006

Welcome to France 24?

Je suis tombé sur un site totalement délirant et hilarant qui prône la suppression de la France de la face du monde!

"Yes, we need to remove France entirely! And with no France, its only a matter of generations before the French are all but a horrible, slightly garlic odoured, memory.

Behold our vision!

A Map with France removed
Now just because we want to dismantle a country, doesn't mean we want to destroy everything. Many of France's national monuments can be moved, and even those that aren't can prove to be beneficial (scuba diving through the Arc de Triomphe). Also, while many countries may benefit by receiving things, others benefit purely from the lack of a France."

Enfin, voilà, allez have a good day et Enjoy :)

09 décembre 2006

The program of SPECIAL HIGH INTENSITY TRAINING

To: All Employees
From: The program of SPECIAL HIGH INTENSITY TRAINING (S.H.I.T.)
Date: TODAY
Re: S.H.I.T.

In order to assure the highest levels of quality work and productivity from employees, it will be our policy to keep all employees well trained through our program of SPECIAL HIGH INTENSITY TRAINING ( S.H.I.T.).

We are trying to give our employees more S.H.I.T. than anyone else. If you feel that you do not receive your share of S.H.I.T., please see your supervisor. You will be immediately placed at the top of the S.H.I.T. list, and our supervisors are especially skilled at seeing that you get all the S.H.I.T. you can handle.

Employees who don't take their S.H.I.T. seriously will be placed in DEPARTMENTAL EMPLOYEE EVALUATION PROGRAMS (D.E.E.P.S.H.I.T.) .

Those who fail to take D.E.E.P.S.H.I.T. seriously will have to go to EMPLOYEE ATTITUDE TRAINING (E.A.T.S.H.I.T.).

Since our supervisors took S.H.I.T. before they were promoted, they don't have to take S.H.I.T. anymore, and are all full of S.H.I.T. already. If you too are full of S.H.I.T. , you may be interested in a job teaching others. We can add your name to our BASIC UNDERSTANDING LIST of LEADERS (B.U.L.L.S.H.I.T.) .

Thank you,
BOSS IN GENERAL, SPECIAL HIGH INTENSITY TRAINING (B.I.G.S.H.I.T.)

Merci tonton, ça m'a fait rigoler alors je partage :)
Au fait, Naddou, tu es prise de logorrhée en ce moment dis donc!

08 décembre 2006

Liban, la confusion du CPL!

Je me retourne vers vous pour vous rapporter deux trois extraits d'une conversation surréaliste qui a eu lieu à la maison avec une amie qui se trouve être accessoirement une des représentante du CPL en France. Le CPL est le Courant Patriotique Libre, le mouvement de Michel Aoun. Aoun, chancRe d'un Liban libre et indépendant, Aoun porteur de nos espoirs en 1990, Aoun délirant en exil (clamant qu'il étatit encore président de la république lors de son exil...) Aoun a nouveau espoir de renouveau politique à son retour, Aoun allié du Hezb depuis cet été et qui participe activement aux manifestations de ces dernières semaine, Aoun GRAND GRAND paranoïaque.

Donc je disais lors de cette conversation il s'est dit en vrac qu'il existait une vrai risque que la situation dégénère, que l'on entendait au loin le bruit des bottes, que la guerre civile plane. Ce à quoi le CPL répond "Mais on est prêt à prendre ce risque" !!!!!!!!!!!!!!
NON MAIS CA VA PAS!!!
Ce sont les mêmes, les mêmes factions, les mêmes politiques, les mêmes ambitions d'hégémonie (d'un tel ou un tel) et la même soif de pouvoir, les mêmes qu'il y a 30 et 15 ans. Mais les jeunes avec leurs drapeaux EUX ne sont pas les mêmes. C'est une nouvelle génération qui a encore plein d'espoirs et d'illusions devant elle. Laisser leur une chance, laissez NOUS une chance, ne nous lancez pas dans une nouvelle guerre, par pitié.

Pour compléter le tableau du délire paranoïaque de nos amis du CPL, les forces libanaises et des milices sunnites serait en cours de formation en se moment en ISRAEL....LOL, drôle...

Enfin, voilà, allez have a good day et Enjoy :)

07 décembre 2006

Histoire de garde ... ou pas...

Je profite de ce petit moment de calme lors de la garde PAS pour vous raconter une histoire, mais au contraire, pour inverser les rôles. C'est à votre tour de me raconter une histoire, une anecdote qui vous est arrivée au boulot et qui vous a marquée par son caractère cocasse, triste, drôle ou ce que vous voulez.

Enfin, voilà, allez have a good day et make me Enjoy :)

04 décembre 2006

Un mort et trois arrestations:

Hier soir le premier mort des manifestations du camps pro-syriens au Liban est tombé. il serait tombé sous des balles sunnites. En tout cas il est mort en traversant un quartier sunnites.

Hier soir l’armée a arrêté trois hommes qui caillassaient les manifestant depuis le toit d’un immeuble. Ces caillassages semblent monnaie courante ces derniers jours, afin de provoquer les manifestants. Mais la nouvelle intrigante est que ces trois hommes font partie des “Moukhabarat”, les services de renseignements Syrien.

Alors, 2 questions:
  • Qui a tiré sur ce manifestant? Des milices sunnistes? Allez soyons sérieux, il n’y a jamais eu de milices sunnites sérieuse durant toute la guerre, les Sunnites étaient défendus par les fedayins palestiniens. So je ne vois pas les sunnites de 2006, le mouvement de l’autre Saoudo-libanais, le fameux mouvement du Moustakbal, prendre les armes. Donc je repose la question, qui a tué ce malheureux type de 20 ans ?
  • 3 membres des renseignements militaires syriens jetant des pierre sur des manifestants pro-syriens, ça vous surprend? Quel en est le but selon vous? La réponse moi me semble tout de même évidente.
Enfin, voilà, allez have a good day et Enjoy :)

02 décembre 2006

Nazisme: Ségolène Royal et Hezbollah!

Ne me dites pas, par pitié, que cette femme a l'allure et la compétence d'un président de la république, chef de nos armées et de notre diplomatie!!!!!!!!!!!!

Extraits: "La candidate socialiste à l'élection présidentielle a pu le mesurer, vendredi 1er décembre, lors de sa rencontre avec les membres de la commission des affaires étrangères du Parlement libanais, réunis dans un grand hôtel de Beyrouth, en marge de la manifestation de l'opposition.

Parmi les députés de toutes tendances politiques assis autour de la table, le représentant du Hezbollah, Ali Amar, s'est lancé dans une violente diatribe contre les Etats-Unis et Israël. Evoquant le rôle des Américains en Afghanistan et en Irak, le député dénonce la "démence illimitée américaine". Puis il enchaîne sur l'"entité sioniste" : "Le nazisme qui a versé notre sang, usurpé notre indépendance n'est pas moins mauvais que le nazisme qui a occupé la France."

Mme Royal écoute, puis reprend la parole. "Merci de votre franchise, dit-elle. Il y a beaucoup de choses que je partage de ce que vous avez dit, notamment votre analyse sur les Etats-Unis. J'aurai juste une divergence de vues : les Palestiniens ont droit à un Etat souverain, mais je ne peux pas parler comme vous d'"entité" à propos d'Israël. L'Etat d'Israël existe et a droit à la sécurité.""

Puis toujours hier: "Les nombreux journalistes présents ont clairement entendu Ali Ammar prononcer par deux fois le mot "naziya" au micro, qui signifie "nazisme" en arabe.
"Je n'ai pas entendu cette comparaison et si cette comparaison avait été faite, nous aurions quitté la salle", a déclaré vendredi Ségolène Royal lors d'une brève rencontre avec la presse à Beyrouth. "Ces propos n'ont pas été tenus", a-t-elle également affirmé
"Je ne laisserai pas déformer le contenu d'une réunion", a ajouté la candidate à la présidentielle du PS, visiblement tendue."

Et enfin aujourd'hui: BEYROUTH (AP) -- Ségolène Royal a "condamné" samedi les propos "inadmissibles, abominables, odieux" tenus la veille devant elle par un député du Hezbollah comparant implicitement l'occupation passée du Liban par Israël au "nazisme qui a occupé la France", propos qu'elle a affirmé ne pas avoir "entendus".

Liban - Hezbollah : le parti avant la patrie

Liban - Le dilemme est considérable pour tous les chiites du Liban : opter pour l’intérêt national ou pour l’intérêt partisan. Le secrétaire général du Parti de Dieu semble, lui, avoir fait le second choix. Depuis la victoire remarquable sur les troupes israéliennes en été dernier, Hassan Nasrallah multiplie les appels pour que le gouvernement libanais s’ouvre davantage à son parti.

Un parti pourtant bien présent dans les institutions nationales libanaises. Au gouvernement investi depuis le 19 juin 2005, le Hezbollah comptait trois ministres. Mohamed Fneich à l’Energie et Trad Hamadé au Travail, sans compter Faouzi Salloukh proche du mouvement chiite et chef de la diplomatie. Quant au Parlement, il peut toujours compter sur l’opiniâtreté de ses 14 députés élus lors du scrutin de juin 2005.

Un chiffre considérable si on le compare à la piètre représentation du mouvement chiite les années précédentes. Mais en dépit de cet activisme politique, le Hezbollah se voit pousser des ailes et veut encore plus. Et les manifestations semblent devenir la démonstration de prédilection pour lui. Beyrouth a été inondée hier par une véritable marée humaine venue répondre à l’appel du cheikh Nasrallah. Par dizaines de milliers, les manifestants ont crié leur colère au gouvernement libanais et à son chef.

Menés par des membres du Parti de Dieu et leurs alliés du Courant patriotique libre de Michel Aoun, ils n’ont eu de cesse de crier des slogans hostiles à la majorité parlementaire et à ses ténors. «Siniora, va-t-en !» ou «Nous voulons un gouvernement propre», pouvait-on lire sur les banderoles qui se mêlaient aux emblèmes libanais et aux drapeaux jaunes du mouvement chiite. Test d’envergure pour les autorités libanaises, cette démonstration de force voulue par Nasrallah et rejetée par l’ensemble de ses adversaires risque de creuser l’écart entre les différents courants politiques dans le pays.

Les déclarations à elles seules en témoignent. Les deux blocs politiques distincts au Liban s’affrontent verbalement à un rythme effréné depuis des mois déjà. Hier et alors que des milliers de Beyrouthins battaient le pavé, les anti-Syriens montaient au créneau et dénonçaient une tentative de coup d’Etat comme ils l’appellent. «Le gouvernement ne peut tomber que lors d’un vote au Parlement qui lui a accordé sa confiance.

Toute autre action est nulle et anticonstitutionnelle, un putsch auquel nous avons commencé à faire face par tous les moyens légaux», a déclaré hier le Premier ministre libanais. Il a aussitôt été rejoint par ses partisans. Dont Boutros Harb et Samir Jaajaa. Les deux personnalités maronites ont exprimé hier leur désapprobation de la manifestation monstre du Hezbollah et appelaient au calme. Mais c’est Joyce Gemayel, mère de Pierre Gemayel assassiné le 21 novembre qui a eu hier les propos les plus éloquents. «Tout chrétien qui descend dans la rue demain sera en train de creuser la tombe du Liban», a lancé l’épouse de l’ancien chef de l’Etat libanais. Pendant ce temps, c’est une multitude de formations politiques qui appelaient ses sympathisants à participer en masse à la manifestation d’hier.

Hormis le Hezbollah de Hassan Nasrallah, ce sont le mouvement El Amal de Nabih Berri, le Courant des Marada de Souleyman Frangié, le Parti démocratique libanais de Talal Arslane et bien évidemment le Courant patriotique libre de Michel Aoun qui ont lancé des appels à la manifestation. Choqué par l’assassinat de Rafik Al Hariri en février 2005, l’échiquier politique libanais s’est vu davantage bouleversé par la guerre dévastatrice d’Israël de juillet à août 2006. Ce sont aujourd’hui ces événements funestes qui font que le Liban flirte avec la ligne rouge du conflit interne.

Par Mohamed Khaled Drareni - La Tribune, le 2 décembre 2006

01 décembre 2006

Siniora: "Notre gouvernement ne cédera pas"

Le Premier ministre a réaffirmé ce soir dans une allocution télévisée que son gouvernement " ne cédera pas" face aux tentatives flagrantes de rétablir la tutelle sur le Liban. "Les menaces ne nous feront pas reculer, ni les manœuvres, ni les avertissements », même si selon lui, "l’indépendance est dans le collimateur, le régime démocratique en danger".

« Votre gouvernement est celui de la deuxième indépendance du Liban qui défend vos libertés, votre sécurité et la démocratie au Liban. L’indépendance est dans le collimateur, le régime démocratique en danger. Ce qui se déroule est une tentative flagrante de faire chuter le gouvernement, la légalité et la Constitution du Liban, qui est le dernier rempart avant la transformation du pays en arène de conflits régionaux et internationaux. Votre gouvernement est né, après l’intifada de l’indépendance, en réponse au grand crime contre le Liban et les Libanais qui aspiraient, après des années d’occupation, de despotisme et de tutelle, à la liberté, la participation et la libre décision », a déclaré Fouad Siniora dans son allocution télévisée après l'appel à la manifestation de l'opposition.

"Nous restons, enracinés, à notre place, en tant que gouvernement légitime"

« Nous n’autoriserons pas qu’un coup d’État soit mené contre notre régime démocratique, ses fondements, ses institutions. Nous n’autoriserons pas non plus la logique des petits États dans l’État. Nous restons, enracinés, à notre place, en tant que gouvernement légitime, constitutionnel du Liban tout entier, responsable de tous les Libanais. Nous n’avons d’autre voie que celle de la rencontre et du dialogue pour comprendre les craintes et les angoisses, et s’entendre sur les revendications », a-t-il dit.

« Nous en avons assez des conflits, des polarisations, des assassinats, de la tragédie. Nous ne voulons pas le pouvoir ou la domination, mais nous ne délaisserons pas nos responsabilités ni notre légitimité », a-t-il ajouté. Après avoir présenté un bilan de son action, le Premier ministre a conclu son allocution en appelant les Libanais à accrocher des drapeaux libanais sur les fenêtres « pour défendre le Liban ».

Source: ici

01/12/06 Beau jour pour un coup d'état?

BEYROUTH (AP) -- Plusieurs centaines de soldats, policiers et des véhicules blindés ont pris position vendredi dans le centre de Beyrouth, des mesures de sécurité sans précédent en prévision de la manifestation, dans l'après-midi, du Hezbollah et des ses alliés pro-syriens.
Tous les accès au bâtiment abritant le siège du gouvernement ont été bouclés, notamment par des barrières et du fil barbelé. Le Hezbollah et l'opposition pro-syrienne dont le mouvement chiite Amal ont appelé à une manifestation "pacifique" à partir de vendredi 15h (13h gmt) pour faire tomber le gouvernement du Premier ministre Fouad Siniora.
Des dizaines de milliers de manifestants sont attendus et les forces de sécurité redoutent de violents incidents. Une partie des écoles et de nombreux commerces du centre-ville ont été fermés.
Pour le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah, le cabinet Siniora a échoué et il faut à présent un "véritable gouvernement d'unité". Il a appelé chacun "à une action populaire pour faire pression en vue de parvenir à cet objectif", soulignant qu'il faut manifester de façon "pacifique et civilisée".
L'opposition appelle donc "tous les Libanais de toutes les factions et partis (...) à se rassembler pacifiquement" à partir de vendredi 15h (13h gmt) et participer à un "sit-in public" dans le centre de la capitale libanaise pour "protester contre l'absence de véritable participation politique et réclamer un véritable gouvernement d'union nationale, dont la priorité est de décider une nouvelle loi électorale".
Fouad Siniora a assuré dans une allocution télévisée jeudi soir que son gouvernement ne tomberait pas. "L'indépendance du Liban est menacée et le système démocratique est en danger", a-t-il déclaré.
La manifestation intervient après des semaines de tensions exacerbées le 21 novembre par l'assassinat le 21 novembre du ministre chrétien maronite Pierre Gemayel, et à la suite du feu vert donné le 25 novembre par le gouvernement libanais à la création d'un tribunal international sous l'égide de l'ONU, chargé de juger les suspects dans l'assassinat en février 2005 de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri.
Le commandant des forces armées Michel Souleiman a déclaré jeudi que ses troupes étaient prêtes à assurer la "protection de la liberté d'expression, empêcher les émeutes et attaques contre les biens publics et privés". Il a ordonné à ses soldats de "protéger la sécurité de tous les citoyens, dont les partis pro et anti-gouvernementaux", a-t-il ajouté, cité par la presse libanaise. AP

Voyons ce qui va se passer cette après-midi....espérons ne pas verser dans la violence.
Enfin, voilà, allez have a good day et Enjoy :)